Richesse de la langue française, portant parfois à confusion, il y a deux définitions pour le mot sens, qui sont complémentaires l’une de l’autre.

Les sens d’une organisation

La première de ces définition est construite sur le passé et se termine au présent. Il s’agit de définir, de décrire l’objet, en l’occurence une organisation ou un projet.

Si l’on reprend l’organisation, celle-ci a nécessairement eu un début, qui s’est constitué sur la volonté de ses fondateurs. Elle a été conçue dans un but bien précis, pour répondre à un besoin précis. Le début de cette organisation a été l’occasion pour ses fondateurs et ses membres de de construire dans le temps et de mettre en place l’ensemble des processus, des outils, des règles d’usages et des règles sociales. L’ensemble a évolué jusqu’à ce que cela devienne la culture de l’organisation, avec ses règles de fonctionnement et ses ressources.

Toute l’histoire et l’évolution de l’organisation jusqu’à son présent lui donne son sens, sa signification : voilà quoi est cette organisation. C’est important de le savoir car cela donne un socle solide pour savoir qui est cette organisation ou ce projet : “voilà tout ce que je suis aujourd’hui parce que voilà comment je me suis construis”.

La seconde de ces définitions est construite sur l’avenir, en fonction de ce présent. Il s’agit de définir la direction. Je pars d’un point A et je me dirige dans une direction, et pas dans une autre. Je décide de faire une association pour accompagner les entrepreneurs et non une usine de clous. Et toutes les organisations ou projets doivent, c’est la loi physique du temps, fonctionner et donc évoluer, dans une direction précise, même si cette direction peut changer au cours du temps. Mais à un instant t, la direction est définie. Cette évolution, située dans l’avenir, est constituée de toutes les évolutions et directions prises en interne à l’organisation. A l’instar des mathématiques vectorielles, la direction de l’organisation est la somme des directions internes à l’entreprise. Et comme le temps n’a qu’une seule direction et qu’il est impossible de l’en faire changer, l’organisation continue d’évoluer.

Une organisation, comme je l’ai dit, est constitué de personnes, à différents niveaux de décisions et d’actions. Et chacune de ces actions et décisions déterminent une direction donnée à l’organisation. La question qui se pose est donc bien : comment définir ces différentes directions internes à l’organisation, lui donnant ainsi sa direction globale ?

C’est un des enjeux du #CodeSocial.

SenS

Geralt / pixabay

De l’importance de définir ses sens

Qu’une organisation dispose de ces deux sens est, à mon sens, indispensable aujourd’hui.

Si l’on prend la première définition du mot sens, c’est à dire la signification, toute organisation en a une. Il peut avoir été perdu, il peut ne pas être explicite au premier abord. Mais quoiqu’il en soit, à ce jour, l’organisation est ce qu’elle est du fait de son passé. Il est donc important que toute organisation et toutes les personnes constituant cette organisation soient en mesure de bien se connaître et de bien connaître ce qu’est l’organisation à laquelle elles appartiennent. C’est bien ce qui donne la signification des actions réalisées. Non pas nécessairement la signification technique, mais la signification profonde, quel “Pourquoi” nos actions viennent alimenter. Or aujourd’hui, c’est bien ce qui est perdu dans beaucoup d’organisations.

On a passé ces quarante et plus dernières années à optimiser, d’un point de vue technique, l’ensemble des processus et moyens des organisations. Cette quête de l’optimisation, de l’efficience, a bien souvent fait perdre de vue le “Pourquoi tout cela”. Si l’on prend la maxime de Rabelais disant “Science sans conscience n’est que ruine de l’âme”, nous pourrions tout autant construire une version analogue qui dirait : “Faire sans signification n’est que ruine de l’âme”.

Si l’on regarde les tendances sociales d’aujourd’hui, cette perte de ce sens-là est la source de bien des maux relatifs au bien-être et à l’épanouissement individuel. La dynamique d’individuation des gens actuellement est bien le reflet d’une quête de sens, du pourquoi. Il est donc indispensable que ces organisations soient en capacité d’expliquer ce qu’elles sont, pour que chacun soit en mesure de savoir le pourquoi de ses actions.

Si l’on prend la seconde définition du mot sens, c’est à dire la direction, toute organisation se doit de construire sa direction globale, à un instant t. Si un certain nombre de personnes sont en capacités de s’organiser en situation d’incertitude, une majorité cependant souhaite avoir un minimum de visibilité – savoir où aller – sur une période de temps déterminée. Si l’on considère que dans une communauté – et toute organisation en tant qu’artefact social est une communauté – entre 80% et 85% des gens sont des suiveurs, ils seront d’autant plus actifs avec engagement qu’en premier lieu ils sauront vers où l’organisation, et donc eux mêmes, va et qu’en deuxième lieu cette direction sera en accord avec leurs propres valeurs et orientations.

L’épanouissement des personnes est une des conditions du bien-vivre ensemble. Si la direction ou la signification de cette direction va à l’encontre des propres directions ou significations – entendre là l’éthique personnelle – des personnes, il en résultera une tension dans l’organisation qui lui sera nuisible dans son objet, sa finalité, mais également nuisible à ces personnes en “dissonance de sens”.

Chemin du futur

dilanjana / pixabay

Il est donc indispensable, pour toute organisation, de disposer de sens, en tant que signification, de Pourquoi, mais également en tant que direction, que besoin d’avoir une perspective connue et acceptée dans le temps.

Certaines organisations sont en avance de sens

Toutes les organisations n’en ont pas conscience. Nous sortons à peine de cette époque de “pleine optimisation” des processus. Autant l’individuation du “particulier” est un phénomène assez “ancien”, qui démarre au début des années 1970, pour devenir massif avec l’avènement d’internet, autant l’individuation du “professionnel” n’en est qu’à ses débuts. Les sens dans le travail, dans l’action au sein d’organisations, commencent à peine à émerger.

L’individuation du travailleur est un phénomène qui commence à être visible. Non pas dans une quête d’indépendance mais bien dans une quête d’un pourquoi je travaille dans cette organisation – même s’il s’agit de la sienne – et de la direction globale dans laquelle, en tant que travailleur, je me dirige et si elle est en adéquation avec mes propres sens.

Nous sommes là dans une caractérisation de l’humain, de ses relations et de ses actions. Celles-ci peuvent se retrouver incarnées dans tout type d’organisation, qu’elles soient publiques, privées, industrielles ou de services, dans des associations, dans des familles même.

Aujourd’hui, un certain nombre d’organisations ont de l’avance dans cette quête des sens. Parmi les plus emblématiques, où cette quête est visible et communiquée, on peut retrouver des entreprises dites libérées, comme FAVI, Chronoflex, Poult mais aussi des collectivités comme Saillan ou encore le ministère belge des affaires sociales. Un questionnement de fond qui a remis en question l’essence même de l’organisation, pour lui (re)donner sa signification et être alors en mesure de lui donner une direction globale, en accord avec les membres de sa communauté.

Toutes les organisation sont susceptibles de trouver leurs sens, de les construire, au travers des actions ce que certains vont mettre en oeuvre en leur sein. Ils sont en capacité de les transformer petit à petit, sur la base d’éléments simples, mais mobilisateurs et fédérateurs. Comme dit plus haut, la direction globale d’une organisation c’est bien la somme de toutes les directions prises par chacun dans l’organisation.

Code Social

Le #CodeSocial, la matière première des sens de vos stratégies de développement

Et le #CodeSocial dans tout ça ?

Une des définitions du #CodeSocial est d’être un outil déclaratif et normé sur ce qu’est une organisation. Le #CodeSocial permet de définir le sens en tant que signification. Il permet de réinterroger le passé de l’entreprise, l’ensemble de ces processus et ressources qui font ce qu’elle est aujourd’hui tout en donnant ce fameux “Pourquoi” de l’organisation. Savoir d’où l’on vient permet de mieux savoir où l’on va.

Ensuite, sur les base de ce que l’organisation est, il est d’autant plus facile de déterminer les différents sens, c’est à dire directions, à donner à ses processus et ressources pour donner la direction globale de l’ensemble. Ainsi, sur la base de ce qu’est l’organisation, déterminer la stratégie de communication sera d’autant plus facile et en cohérence avec l’organisation. Communiquer en accord avec ce qu’est l’organisation sera d’autant plus amplifié par les membres de la communauté qui l’auront identifié correctement et que ce sera en accord avec leurs propres sens.

Il en va de même avec les stratégies marketing qui seront d’autant plus en adéquation avec les valeurs de l’organisation. Ces stratégies seront d’autant plus lisibles qu’elles seront basées sur un socle fort et lisible du Pourquoi.

Si l’on pense aux stratégies de Management, cette question des sens est d’autant plus prégnante. L’organisation sera en mesure d’expliquer les fondements de ses stratégies de management auprès de ses membres, qui pourront valider ou non leur adéquation avec eux même. En lien avec le #CodeSocial individuel, les principes mêmes du recrutement pourront être révisés entièrement pour une réelle “rencontre” entre l’organisation et un candidat.

Enfin, pour terminer sur une autre stratégie – et il y a beaucoup d’autres stratégies à prendre en compte dans une organisation – celle de production, elle pourra être définie et évaluée à l’aune des valeurs et de l’éthique, données par la signification et l’être même de l’organisation.

On le voit, pour une organisation, disposer de son #CodeSocial, c’est un élément fort et structurant dans sa constitution et dans son évolution. Le #CodeSocial c’est cette matière première des organisations, c’est l’identification et la déclaration de ce qu’elle est et de ses moyens, sa signification, qui vont lui permettre de déterminer sa direction globale, de manière lisible, en accord avec les membres de sa communauté.

Retrouvez ci-dessous mon interview sur le #CodeSocial comme outil pour donner des sens aux stratégies de vos organisations.